Côte d'IvoireSénégalMaliBurkina FasoTogo

Se Connecter|Pas encore inscrit(e) ? cliquez ici

vous êtes ici : Accueil Conseils Emploi Fiches Métier K kinésithérapeute
Conseils Emploi
Réseaux Sociaux
Actu Groupe RMO
plus d'articles »
Dernières Offres

Fiches Métier

kinésithérapeute

Le Métier

  • Que fait-il ?
    Le masseur kinésithérapeute assure la rééducation des personnes atteintes de paralysies, de troubles neurologiques, accidentées de la route, du travail ou du sport. Il aide aussi les enfants et adultes souffrant d'affections respiratoires, circulatoires ou rhumatismales à retrouver une fonction motrice normale. Les techniques qu'il utilise sont basées sur le massage et la gymnastique médicale.

  • Comment travaille t-il ?
    Le masseur kinésithérapeute, dans le langage courant le " kiné ", agit sur prescription médicale. Il réalise de façon manuelle ou instrumentale des actes destinés à prévenir, rétablir, suppléer l'altération des capacités fonctionnelles de ses patients. A partir du diagnostic d'un médecin et de l'examen des radiographies, il décide du traitement à mettre en pratique. Il s'agit le plus souvent de massages, d'exercices et de mouvements pratiqués par le patient sous son contrôle. Ce travail, réparti sur la durée du traitement, permet de corriger de mauvaises attitudes.L'objectif du masseur kinésithérapeute est aussi de réduire voire de supprimer la douleur. S'il soigne les affections bénignes telles que les lombalgies ou torticolis, il traite aussi les traumatismes dus aux accidents ou les conséquences du vieillissement. Il palpe, masse, remodèle les muscles avec douceur ou intensément suivant les besoins. Il utilise crèmes et onguents, la chaleur, le froid ou l'électricité. Le masseur kinésithérapeute donne aussi des conseils au patient afin qu'il puisse s'auto-ré-éduquer et éviter de rencontrer à nouveau les mêmes difficultés. Il intervient également dans le domaine sportif en cas de traumatisme musculaire, par exemple, (remise en forme, relaxation, massage) et en thalassothérapie (balnéothérapie, hydrothérapie…).

  • Où exerce t-il ?
    Les masseurs-kinésithérapeutes exercent essentiellement à titre libéral, soit individuellement, soit au sein d'une société (société civile professionnelle, société d'exercice libérale, etc.). Souvent, les nouveaux diplômés commencent par un poste de remplaçant dans un cabinet ou dans un établissement de santé, ou bien par un poste d'assistant dans un cabinet. Une grande majorité des salariés travaillent dans la fonction publique hospitalière.

  • Les + et les -
    + Le masseur kinésithérapeute peut travailler en libéral, seul ou avec des associés dans un cabinet privé. Il peut aussi exercer dans des hôpitaux, centres de rééducation fonctionnelle ou établissements thermaux.
    - Une bonne résistance physique est indispensable. Il travaille le plus souvent debout et produit des efforts physiques prolongés.

Qualités Essentielles

  • Résistant
    Le masseur kinésithérapeute travaille le plus souvent debout et produit des efforts physiques prolongés. Par conséquent, une bonne résistance physique est indispensable.

  • Disponible
    Savoir écouter ses patients, c'est déjà les soigner un peu. Sens du dialogue et humanité sont nécessaires.

  • Patient
    Il faut s'adapter aux différents types de publics et parfois faire preuve de persévérance, notamment avec les débutants.

Principaux Débouchés

    Il n'existe pas de spécialisations en M.K. Mais certains professionnels, suite à des formations complémentaires poussées (DU, DIU, etc...), suite à de nombreux stages de formation continuée, limitent le champ de leur activité à un type de patients ; avec l'expérience, ils peuvent être considérés comme étant "spécialisés".Citons ainsi des "spécialistes" en Kinésithérapie du sport, en pathologies infantiles, en kinésithérapie respiratoire, en massages, reconstruction posturale, etc...

Evolution Professionnelle

    Dans les hôpitaux, après une expérience professionnelle de quatre ans, le masseur kinésithérapeute peut préparer le diplôme de cadre de santé en un an ou celui de directeur de soins, en deux ans. Cette formation lui permet d'occuper un poste d'encadrement dans un service. Il peut aussi se spécialiser (rhumatologie, kinésithérapie respiratoire…). Un kiné peut également se spécialiser en ostéopathie.