Côte d'IvoireSénégalMaliBurkina FasoTogo

Se Connecter|Pas encore inscrit(e) ? cliquez ici

vous êtes ici : Accueil Conseils Emploi Fiches Métier C Commissaire-priseur
Conseils Emploi
Réseaux Sociaux
Actu Groupe RMO
plus d'articles »
Dernières Offres

Fiches Métier

Commissaire-priseur

Le Métier

  • Que fait-il ?
    Le commissaire-priseur organise et conduit les ventes aux enchères , à la demande de particuliers ou sur décision de justice, quand il s'agit de liquidations d'entreprises ou de saisies. Il intervient parfois comme expert, au moment d'un héritage par exemple, pour estimer la valeur d'un objet ou d'un meuble.

  • Comment travaille t-il ?
    Spécialiste du marché de l'art, le commissaire-priseur sait tout vendre, du bijou au tableau de maître en passant par des machines industrielles. Avant d'ouvrir la vente aux enchères , il se charge de l'inventaire du mobilier ou des objets à vendre. Il en estime le prix après avoir déterminé l'origine, la date, le style et l'artiste. Il fait souvent appel à des experts pour vérifier l'authenticité d'une oeuvre d'art ou en évaluer le prix. Il peut alors préparer le catalogue de la vente ou exposer les objets publiquement. Le jour J, il mène les enchères , marteau à la main afin d'adjuger au plus offrant.

  • Où exerce t-il ?
    Le commissaire-priseur se déplace beaucoup : chez les particuliers pour les estimations, dans les salles de ventes, dans les galeries d'art et à l'étranger pour élargir ses connaissances.

  • Les + et les -
    + Suspens du résultat de la vente, le commissaire priseur y joue le rôle principal. Seul aux commandes face au public, le métier a tout du théâtre.
    - Si la fonction paye bien, les débuts sont difficiles, en particulier pour se constituer une clientèle.

Qualités Essentielles

  • Cultivé
    L'estimation d'un bien exige de solides connaissances du marché de l'art et de l'histoire de l'art.

  • Entreprenant
    Le succès d'une vente dépend des capacités du commissaire-priseur à prospecter et démarcher des acheteurs potentiels. Tout comme le nombre de ventes dépend de sa faculté à se constituer un bon réseau de vendeurs.

  • Performant
    Même s'il le fait dans des conditions spécifiques, le commissaire-priseur est un vendeur. Il sait présenter les biens et faire monter la pression durant les enchères . Un talent dont dépend sa notoriété.

  • Discret
    Il intervient parfois dans des situations délicates, notamment en cas de ventes forcées ou après un décès.

Principaux Débouchés

    Le commissaire-priseur est nommé par le ministre de la Justice, en qualité d'officier ministériel. Il ne peut pas s'installer où il veut : il doit racheter un office déjà existant.
    Le secteur est devenu très concurrentiel, obligeant les commissaires-priseurs à s'associer au sein de SCP (sociétés civiles professionnelles) pour affronter le marché international. Deux maisons anglo-saxonnes le dominent : Christie's et Sotheby's.
    Depuis janvier 2000, l'Etat n'a plus le monopole des enchères publiques. Des ventes volontaires sont organisées par des sociétés commerciales qui recrutent des commissaires-priseurs.

Evolution Professionnelle

  • Commissaire-priseur
    Le commissaire-priseur est titulaire de son office à vie. Il peut proposer quelqu'un à sa propre succession.